Tout sur le mariage en Thaïlande

FOIRE AUX QUESTIONS

Cette question se pose si Monsieur est en France et Madame en Thaïlande. Vaut-il mieux faire venir Madame et se marier en France, ou aller en Thaïlande pour se marier ? Notre conseil serait plutôt un mariage en Thaïlande, pour les raisons suivantes :
1) il est difficile d’obtenir un visa pour la France pour une Thaïlandaise non mariée ;
2) le visa mariage pour la France suppose que les bans aient déjà été publiés, ce qui est compliqué à distance ;
3) les mairies françaises ont chacune leurs exigences concernant les documents à fournir ;
4) s’il manque un document pour Madame, il sera difficile de l’obtenir de France ;
5) le mariage en Thaïlande et l’enregistrement en France est globalement plus simple que l’inverse ;
6) en cas de mariage en France si l’épouse est sur un visa court séjour, il faudra qu’elle revienne en Thaïlande pour demander un visa long séjour.
Le mariage en France présente néanmoins un caractère unique, en raison de la cérémonie à la mairie (inexistante en Thaïlande) et de la possibilité pour l’époux français de faire venir famille et amis.

Il est commun de voir des messieurs d’un âge certain, 70 ans voire plus, épouser une Thaïlandaise plus jeune ou beaucoup plus jeune qu’eux. Cela pourrait prêter à sourire mais ne vous y trompez pas, il ne s’agit pas pour eux de jouer les jeunes mariés, mais d’offrir une protection à leur compagne, celle qui sera présente à leurs côtés jusqu’à la fin. En cas de décès de l’époux, l’épouse thaïe pourra sous certaines conditions bénéficier d’une pension de réversion, et les choses seront plus simples s’il y a une succession, surtout en l’absence de testament ou en cas de contestation de ce dernier. Donc non, on n’est jamais trop âgé pour éviter que sa compagne se retrouve démunie lorsque le décès surviendra.

Même si votre nom figure sur l’acte de naissance de vos enfants, et même si vous présentez un test ADN prouvant que vous êtes bien leur père, vous n’aurez quasiment aucuns droits en tant que père si vous n’êtes pas marié. La société thaïlandaise reste traditionnelle à de nombreux égards, et du point de vue de cette société on considèrera que si vous aviez voulu des droits sur vos enfants, il aurait fallu vous marier. Le mariage en effet régularise la situation « anormale » des enfants nés hors mariage.

De nombreux couples redoutent l’entretien qu’ils devront passer à l’ambassade de France, par crainte de questions pièges, ou de questions indiscrètes. Soyez rassurés il n’en est rien, vous serez reçus par l’une des deux charmantes dames officiant au service de l’état civil et tout se passera bien dès lors que votre dossier est complet.

Non, pas du tout, en tout cas pas dans le cas d’un mariage célébré en Thaïlande. Beaucoup de mairies exigeront en revanche la présence d’un interprète pour communiquer avec l’époux si ce dernier ne parle pas thaï. Dans la pratique, si l’un des deux témoins parle un peu anglais, c’est souvent suffisant.